Cliquez ici pour télécharger FichierDelimpuissancelinguistiquealaviolence.doc
Cliquer pour télécharger

Date création : 09/06/2005

Date Publication : 09/06/2005

Site
Contact
Auteurs :
Alain Bentolila

 

DE L’IMPUISSANCE LINGUISTIQUE A LA VIOLENCE

Novembre 2003 ; j’accompagne ma fille, convoquée au tribunal d’instance de C. Nous y arrivons à 14h et en sortirons vers 18h. Quatre heures pendant lesquelles nous assistons, d’abord amusés puis atterrés, à une parodie de justice sur fond d’inégalité linguistique. Sur l’estrade, un président sévère et renfrogné, qui ne lèvera pratiquement pas les yeux de tout l’après-midi sur les prévenus. A ses côtés, un procureur tout en bons mots, aphorismes et phrases fleuries ; nous eûmes droit à « Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse », « Qui vole un œuf vole un bœuf », puis en montant un peu la barre : « Une bonne confession vaut mieux qu’une mauvaise excuse » et enfin, en guise d’apothéose ; « O tempora ! o mores ! »... Pour lire la suite télécharger le document

~°o°~